fr | de | en

Casino Luxembourg

Exhibitions

Nathalie Kerschen, The white box, 2009. © Jessica Theis.

Nathalie Kerschen, The white box, 2009. © Jessica Theis.

Nathalie Kerschen, The white box, 2009. © Jessica Theis.

8 — 28.2.2010

Nathalie Kerschen - Chroniques d'un vide

* Le « vide » enregistré pendant le trajet d'un point A vers un point B est ultérieurement transféré sur des mini-cassettes à durée limitée d'après le prix payé. Le visiteur peut non seulement acheter une zone de vide, un fragment spatial du trajet signalé en carte par un code indiquant l'endroit précis du moment de passage de la boîte, mais il devient carrément propriétaire du vide matérialisé par l'enregistrement sur tape. Il peut disposer ainsi chez soi de vingt minutes de plans de projection potentielle enregistrée dans à un moment défini du trajet, par exemple.

Le projet distingue deux variantes de Voidzone : le modèle Tapebox, qui est une zone de vide isolée et personnalisée (nombre de minutes limité à soixante) et le modèle classique Voidbag. Les deux objets présentent en plus de la version analogue un lien de téléchargement. L'idée du projet consiste à envoyer la boîte à travers les différentes couches ou degrés de vides afin de les enregistrer sous forme de tape. L'objet, qui agit comme une sorte de capsule temporelle (Zeitkapsel), est complètement isolé par une couche de laine minérale de 10 cm et dispose d'un système d'enregistrement et de diffusion sonore.

Pendant son trajet, la boîte absorbera l'espace parcouru et le capte sous forme d'enregistrement analogue et numérique. Une fois arrivée en galerie ou centre d'art - au moment de son repos - la boîte reconstitue minutieusement son parcours comme une coquille que nous tenons à l'oreille et qui nous raconte son vécu. L'objet devient ainsi plan de projection à l'infini pour le visiteur qui est invité à un voyage grâce aux sons diffusés, jusqu'au moment où la boîte se remet de nouveau en route et enregistrera son futur trajet. La pièce est le présent au moment où elle se déplace ; elle est le passé quand elle retransmet son voyage via le tape au moment de son repos ; elle est le futur pour celui qui s'y projette en écoutant.

* No text in English

images

Nathalie Kerschen, The white box, 2009. © Jessica Theis.

Nathalie Kerschen, The white box, 2009. © Jessica Theis.

Nathalie Kerschen, The white box, 2009. © Jessica Theis.