fr | de | en

Casino Luxembourg

Conférence

Jill Gasparina.

15.3.2013 InfoLab

D'un éther à l'autre

Conférence organisée par l'AICA (Association internationale des critiques d'art, section Luxembourg) et donnée Jill Gasparina, critique d'art indépendante.

L'histoire des liens entre les inventions technologiques et le modernisme artistique a été déjà en partie écrite : elle est centrée sur la machine, la photographie et l'optique moderne, l'électricité, le cinéma, la vitesse, l'architecture, ou la conquête spatiale. Mais elle laisse souvent de côté l'un des aspects technologiques et scientifiques les plus importants de la modernité, à savoir l'invention des moyens de communication à distance. Plus exactement, ces moyens de communication ne sont mis en rapport avec l'histoire de l'art qu'à partir du tournant conceptuel dans les années 1960. C'est ainsi avec le mouvement de dématérialisation de l'art que l'on commence à prendre conscience que l'art relève lui aussi d'une forme informationnelle, qu'il se donne à voir dans les pages imprimées des magazines comme chez Dan Graham, qu'il relève d'instructions pures, matérialisables à l'envie chez Robert Barry, ou encore qu'il existe sous la forme d'un script, d'une partition, ou d'un contrat.

Cette conférence vise à revenir sur un temps de la modernité plus long, et montrer comment la transformation de l'art en denrée informationnelle commence dès le 19e siècle. On trouve une trace de ce phénomène dans « l'éther » des poèmes de Baudelaire, dans l'omniprésence magique des figures apollinariennes, ou dans la thématique de l'ubiquité développée par Paul Valéry, autant d'images que l'on peut confronter aux clouds, aux poussières intelligentes et à tout l'imaginaire technologique de la société de l'information contemporaine.

18 h 30.
Entrée gratuite.

images

Jill Gasparina.