fr | de | en

Casino Luxembourg

Conférence

19.10.2010 Les Mardis de l’Art

Les Mardis de l'Art - L’art qui parle de lui-même

Conférence par Gian Maria Tore

La conférence vise à illustrer une des notions fondamentales de l'esthétique contemporaine : la « réflexivité ». Il s'agit du fait qu'une œuvre ou une expérience artistique parle, entre autres, d'elle-même ; que l'art est, surtout, un discours, une réflexion, une prise de position sur l'art lui-même. Dans un premier temps, le conférencier tentera de clarifier cette notion, distinguant une série de possibilités: citation, parodie, virtuosité, œuvre(s)  dans l'œuvre, mise en abyme, etc. Dans un deuxième temps, il discutera de la première exposition du Centre Pompidou-Metz comme du cas exemplaire, peut-être extrême, de la tendance réflexive de l'art. Une série de chefs-d'œuvre censés mettre en question le « chef-d'œuvre », un musée qui héberge les critiques au dispositif muséal, une expérience de l'art qui consiste en une série de modes d'emploi, de mises à distance, voire de détournements de l'expérience de l'art. Finalement : l'art comme le discours sur le discours sur le discours, etc. sur l'art.

Gian Maria Tore (1977) est chercheur à l'Université du Luxembourg. Il enseigne l'analyse de films, la sémiotique des médias et la sémiotique de l'art, et collabore activement avec la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg. Il travaille actuellement à la rédaction de deux livres : Sémiotique du cinéma : la figuration et l'expérience audiovisuelles, Presses Universitaires du Septentrion, et (avec Marion Colas-Blaise) Médias et médiations au Luxembourg, éditions Guy Binsfeld.

images