fr | de | en

Casino Luxembourg

Conférence

20.3.2012 Les Mardis de l’Art

Les Mardis de l'Art - L’histoire de l’art moderne à l’ère de la construction européenne

Conférence par Catherine Fraixe

Après la Seconde Guerre mondiale, l'internationalisation des marchés de l'art se heurta aux nationalismes des pays d'Europe de l'Ouest et en particulier au nationalisme artistique français. La conférencière examine les tentatives conjointes des partisans américains d'une Fédération européenne et du Mouvement européen, qui regroupait les organisations militant pour une Europe unie, pour promouvoir à partir de 1952 un nouvel art européen. La célèbre exposition L'œuvre du XXe siècle, présentée à Paris en mai 1952 pour célébrer la signature du Traité de Communauté européenne de défense et financée par la CIA par l'intermédiaire du Congrès américain pour la liberté de la culture, s'avère ainsi l'une des premières manifestations qui tenta de réunir les avant-gardes européennes historiques dans un musée français. Si le rejet du Traité de Communauté européenne de défense en août 1954 par l'Assemblée nationale française entraîna bientôt l'arrêt des aides américaines à ce nouvel « art européen », le Conseil de l'Europe et divers groupes atlantistes prirent le relais et imposèrent progressivement une nouvelle histoire de l'art moderne, transnationale, tandis que Paris voyait décliner son rêve d'hégémonie culturelle.

Catherine Fraixe est docteur en histoire de l'art et enseigne à l'École nationale supérieure d'art de Bourges. Chercheuse associée au CEHTA-EHESS (Centre d'Histoire et Théorie des Arts de l'École des hautes études en sciences sociales), ses principaux axes de travail sont l'Europe latine des années 1930 et les relations culturelles entre les États-Unis et l'Europe de l'Ouest pendant la guerre froide.

images