fr | de | en

Casino Luxembourg

Treacle (Susanne Kudielka & Kaspar Wimberley), The changing of the guard, installation in situ à l'Aquarium du Casino Luxembourg, 2013. © WILI Media Makers.

Treacle (Susanne Kudielka & Kaspar Wimberley), Sorry for What, live-art performance, parc municipal à Luxembourg, 2013. © still : Thierry Besseling

17.5 — 15.9.2013 Artiste en résidence

The Changing of the Guard

artiste(s): Susanne Kudielka, Kaspar Wimberley

Pour la résidence de printemps 2013, le Casino Luxembourg a accueilli le collectif Treacle (Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley). Au cours de ce séjour, le binôme d'artistes a développé le projet The Changing of the guard, qui se décline en plusieurs parties. Une exposition est montrée dans l'« Aquarium » du Casino Luxembourg jusqu'au 15 septembre 2013 et, pendant la saison estivale, l'espace public du centre-ville de Luxembourg est investi par différentes interventions.

Attendre que quelque chose se passe / Le magicien
Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley travaillent à un niveau international et se définissent comme interventionnistes et performeurs. Spécialistes de l'art dans l'espace public, ils éprouvent un vif intérêt pour tout ce qui touche interaction avec le public ainsi que pour les nouvelles formes de collaborations artistiques. Généralement, leur point de départ artistique est initié par une phase d'observation d'un lieu donné ; s'en suit un dialogue analytique en réaction au contexte architectural, socio-politique, géographique et historique. Les artistes résument alors leurs impressions et les réflexions qu'ils ont pu développer au cours du séjour - autant de points de références pour la réalisation de leur projet de résidence - explicitées en ces termes :

Le Luxembourg est bordé (et marqué) par les vestiges de l'ancienne forteresse assurant jadis la protection de la ville, et qui servent aujourd'hui de points d'attraction touristiques. Les touristes admirent ce paysage à l'allure de coulisse de cinéma à l'endroit même où les soldats de l'époque montaient la garde. Après le démantèlement de la forteresse, les banques ont envahi le centre-ville. Comme autant de châteaux forts à l'intérieur d'une forteresse, ces banques gardent, selon les préceptes du secret bancaire, les trésors de leurs clients : comptes bancaires, titres, épargnes et placements. Ces nouveaux « châteaux forts » meublées de généreuses façades en verre débordent d'optimisme, les rues avoisinantes sont marquées par les fêtes estivales et un autre magasin de luxe ouvre ses portes dans la rue piétonne. Et puis, à l'opposé de ce qu'on a pu vivre au Luxembourg, on a lu les unes des journaux. Ces nouvelles « forteresses », seraient-elles vouées au démantèlement ? Serait-ce la fin des haricots ? La relève de la garde ? Que se passera-t-il par après ? Les projets que nous avons réalisés durant notre séjour au Luxembourg s'articulent autour des notions de temporalité et de fragilité, d'argent et de sécurité financière, de „la fin des haricots" et de ce qui se passe derrière les coulisses.

L'« Aquarium » du Casino Luxembourg a été aménagé par Susanne Kudielka et Kaspar Wimberley en une salle d'attente où les visiteurs sont invités « à attendre que quelque chose se passe ». Ces derniers sont reçus par un magicien en résidence pour une audience privée.


Informations pratiques

Dans le cadre de l'exposition dans l'« Aquarium », un magicien accueille les visiteurs les mercredis de 12 h 00 à 14 h 00, les jeudis de 18 h 00 à 20 h 00 et les samedis de 14 h 30 à
17 h 30.


Goldblase (bulle d'or)
Situé sur le rocher du « Bock », dans le coeur historique de la ville de Luxembourg, le « Huelen Zant » (dent creuse), comme il est communément appelé, fait partie du site du château fort des comtes de Luxembourg dont les origines remontent à 963. Le « monument » actuel fait partie des anciennes portes de la forteresse qui a été construite du 16e au 19e siècle à l'emplacement du château fort. Après le démantèlement de la forteresse en 1867, l'architecte de l'État, Charles Arendt, l'a transformé en une « ruine » du 19e siècle. Depuis lors, elle évoque, de façon romantique, le château fort originel et son fondateur, le comte Siegfried. Susanne Kudielka & Kaspar Wimberley ont fixé sur cette « dent creuse » une couronne gonflable, de couleur or (visible du 29 août au 15 octobre 2013).



treacletheatre.co.uk

images

Treacle (Susanne Kudielka & Kaspar Wimberley), The changing of the guard, installation in situ à l'Aquarium du Casino Luxembourg, 2013. © WILI Media Makers.

Treacle (Susanne Kudielka & Kaspar Wimberley), Sorry for What, live-art performance, parc municipal à Luxembourg, 2013. © still : Thierry Besseling

Treacle (Susanne Kudielka & Kaspar Wimberley), Goldblase, installation in situ sur le rocher du Bock (Huelen Zant) à Luxembourg, 2013.