fr | de | en

Casino Luxembourg

Expositions

Christine Webster, Limbic, 2010. Installation in situ, œuvre multimédia numérique. © Jessica Theis.

29.1 — 1.5.2011

AFK (Away From Keyboard)

artiste(s): Marco Cadioli, Paul Chavard, Collectif Atopia, Angela Di Paolo, Julien Levesque, Albertine Meunier, Nicolas Sordello, Flavien Théry et Christine Webster
curateur(s): Margherita Balzerani

Le collectif Human Atopic Space met en avant des artistes au sein d'une exposition où les réalités virtuelles sont soit au cœur des processus de création, soit vecteurs d'une réflexion qui les engage.

L'exposition AFK (Away From Keyboard) propose un voyage au sein d'une série d'œuvres qui se déploient dans leurs errances et flâneries techniques, dans cette existence non conventionnelle qui est le réseau Internet. Ce système ouvert et non hiérarchisé révèle des œuvres d'art où la prise en compte du visiteur se fait à travers l'interactivité et parfois par son implication ludique. Le champ artistique reste ouvert à l'exploration de l'inouï, de l'invisible, du possible, de cet inattendu poïétique que les artistes nous permettent d'entrevoir. 

Le collectif Human Atopic Space, initiateur du projet AFK, s'est donné pour mission de promouvoir la création contem­poraine dans le domaine des nouveaux médias et offre, à travers de multiples activités, une plateforme de recherche et d'expérimentation aux artistes. Un autre volet de leur travail consiste en la sensibilisation et l'éducation du grand public à ces nouvelles formes d'art.

Dans le cadre de l'exposition au Casino Luxembourg, un programme culturel coordonné par Human Atopic Space est mis en place comprenant notamment deux conférences : Les mondes virtuels : réappropriation et détournement par les artistes contemporains (le samedi 29 janvier 2011 à 16 h 30) et Le Machinima : entre expérience vidéoludique et nouveau genre cinématographique (le dimanche 27 mars 2011 à 16 h 30). Les deux conférences sont données par Margherita Balzerani, directrice artistique au sein de Human Atopic Space. Un workshop d'initiation aux univers virtuels est proposés aux adultes et aux jeunes à partir de 12 ans pendant les vacances de Pâques.


Sont également programmées trois soirées de projection (le jeudi 10 février 2011 à 19 h 00, le samedi 26 mars 2011 à 16 h 30 et le jeudi 22 avril 2011 à 19 h 00) présentant une sélection transversale de films qui mettent en avant les poten­tialités esthétiques et scénaristiques du Machinima. Un Machinima - dont le nom est formé par la contraction des trois mots machine (pour ordinateur), animation, cinéma - est un film réalisé en filmant à l'intérieur d'un monde virtuel ou d'un jeu vidéo. Comme la photographie, le Machinima désigne à la fois une œuvre et une technique. Le premier long métrage de l'histoire du Machinima, VolaVola de Berardo Carboni (2009), fait preuve d'une grande originalité et pose la question désormais actuelle des potentialités que les mondes virtuels peuvent proposer aujourd'hui avec des moyens de production et de post-production moins importants que ceux de l'industrie cinématographique classique.

En savoir plus
images

Christine Webster, Limbic, 2010. Installation in situ, œuvre multimédia numérique. © Jessica Theis.

Collectif Atopia, Atopia, 2010. Installation in situ, monde virtuel persistant et interactif. © Jessica Theis.

Collectif Atopia, Atopia, 2010. Installation in situ, monde virtuel persistant et interactif. © Jessica Theis.