fr | de | en

Casino Luxembourg

Expositions

Peter Downsbrough, Et / Ou, 1996. Installation in situ. © Albert Biwer.

25.7 — 29.9.1996

Inviter 2 / Peter Downsbrough

artiste(s): Peter Downsbrough
curateur(s): Michel Assenmaker

Inviter est une exposition qui se déploie dans le temps, fractionné. Le seul repère, au Casino Luxembourg, est le lieu, à savoir les deux salles mises à la disposition des sept artistes. Sauf pour On Kawara, précisément. Ses œuvres occuperont une place à part. Elles seront présentes lors de chaque temps d'Inviter. Inviter a lieu dans le temps. À nous d'en marquer la continuité. Elle ne nous est pas donnée à priori. L'arbitrarité d'un choix et la coprésence d'œuvres en un seul et même lieu lors d'une exposition n'assurent rien. Mon choix ne fait que répéter, « du fond d'un naufrage, le heurt successif sidéralement d'un compte total en formation », comme l'écrit Mallarmé, où l'artiste peut-être s'évertue à réaliser que « Toute pensée émet un Coup de Dés ».

Après Pascal Convert, le deuxième « invité » est Peter Downsbrough. Peter Downsbrough aborde, par des maquettes, des installations, des photographies et des livres d'artiste, l'espace dans lequel nous évoluons. Son travail rabat l'espace à celui que nous expérimentons dans l'appréhension même de l'œuvre. L'installation sur l'espace d'exposition, le livre sur les pages, la maquette sur ses coordonnées. Et la caractéristique majeure, à première vue, de ces expositions d'espaces, est l'espacement, la distance entre un point et un autre de ses interventions. Je veux dire que l'espacement est la condition première d'une mobilité, en fin de compte de notre propre vie comme mobilité, passage. La distance de l'espacement est le potentiel de notre action.

En savoir plus
images

Peter Downsbrough, Et / Ou, 1996. Installation in situ. © Albert Biwer.