fr | de | en

Casino Luxembourg

Expositions

Alexander Sokurov, une vie humble, 1997. Vidéo. © Christian Mosar.

Anri Sala, Uomoduomo, 2000. Vidéo. © Christian Mosar.

Berni Searle, Snow White. Vidéo. © Christian Mosar.

24.3 — 17.6.2007

L’œil-écran ou la nouvelle image – 100 vidéos pour repenser le monde

artiste(s): Eija-Liisa Ahtila, Jananne Al-Ani, The Atlas Group/Walid Raad, Iván Ávila Dueñas, Vanessa Beecroft, Berry Bickle, Johanna Billing, Sylvie Blocher, Elina Brotherus, Cabello/Carceller, Romeo Castellucci, Chen Chieh-jen, Cui Xiuwen, Johanna Domke, Juan Manuel Echavarría, Harun Farocki, Julieta Hanono, Gary Hill, Teresa Hubbard/Alexander Birchler, Christian Jankowski, Hernán Khourian, Annika Larsson, Guy Maddin, Tracey Moffatt, Priscilla Monge, Matthias Müller/Christoph Girardet, Adrian Paci, Mabel Palacín, Anri Sala, Berni Searle, Alexander Sokurov, Fiona Tan, Sam Taylor-Wood, Salla Tykkä, Julia Ventura, Gillian Wearing, Ingrid Wildi, Yang Fudong, Artur Zmijewski
curateur(s): Régis Michel

L'œil-écran ou la nouvelle image propose aux visiteurs un parcours visuel d'une grande intensité, qui comporte une centaine de vidéos, dans le sens le plus large du terme, dont des films rares qui relèvent du cinéma, de la performance et du théâtre : les espaces du Casino, spécialement aménagés pour l'occasion, permettent au spectateur de s'immerger dans un univers sensoriel où l'image prime. Il s'agit de renouveler l'expérience d'un médium aujourd'hui central dan l'art contemporain. Cette exposition, dont le commissaire est Régis Michel, est initiée par le Casino Luxembourg et réalisée en collaboration avec le Musée national d'art contemporain de Bucarest, où elle sera présentée en automne 2007.

« La vidéo est de longue date un art majeur. Elle est même devenue l'art majeur de ce temps. Mais cet art est trop souvent un art invisible. On n'en voit au mieux que des bribes. Et le public en ignore l'essentiel. D'où l'urgence de montrer le meilleur de sa production récente, qui est aussi la plus méconnue. 

Cette exposition donne à voir 100 vidéos de la dernière décennie qui ont pour auteurs une quarantaine d'artistes de toutes origines, dont beaucoup sont des femmes. Certains sont déjà célèbres, et d'autres sont à découvrir, dans un dispositif muséographique où ne compte que l'image, à l'exclusion du reste.

Il ne s'agit pas d'une rétrospective. Et moins encore d'un inventaire. Le choix des œuvres, hautement sélectif, privilégie la vidéo narrative aux enjeux politiques, sociaux ou sexuels. Chaque salle correspond à des univers différents. Et le parcours, fortement thématique, ne dissocie pas l'analyse et l'affect. Ce n'est pas seulement une exposition. Mais une expérience, fût-elle critique.

La nouvelle image, disait Deleuze, produit un œil nouveau, qui serait l'œil-écran. Mais c'est aussi l'œil-machine d'une société de contrôle que régit la vidéo... surveillance. Qui change le sujet en automate. Et la démocratie en imposture. La fonction de l'artiste, dit encore Deleuze, est de résister. En retournant la caméra contre elle-même. Et l'œil contre l'écran... » (Régis Michel)

En savoir plus
partenaires

L'équipement technique pour l'exposition L'œil-écran ou la nouvelle image est fourni par BTL Berlin.

images

Alexander Sokurov, une vie humble, 1997. Vidéo. © Christian Mosar.

Anri Sala, Uomoduomo, 2000. Vidéo. © Christian Mosar.

Berni Searle, Snow White. Vidéo. © Christian Mosar.

Gillian Wearing, Trauma, 2000. Vidéo. © Christian Mosar.

The Atlas Group & Walid Raad, Hostage : the bachar tapes, 2001. Vidéo. © Christian Mosar.

Vanessa Beecroft, VB 45, 2001. Vidéo. © Christian Mosar.