fr | de | en

Casino Luxembourg

Expositions

Michael Light, Apache, 2003. Photographie. © Roman Mensing / artdoc.de.

Michael Light, Huron, 2003. Photographie. © Roman Mensing / artdoc.de.

9.10.2004 — 2.1.2005

Michael Light – 100 Suns

artiste(s): Michael Light
curateur(s): Enrico Lunghi

100 SUNS est une installation composée de 100 photographies que Michael Light a trouvées dans les Archives Nationales des Etats-Unis et au Laboratoire National de Los Alamos. Les clichés documentent l'ère des essais nucléaires en atmosphère, qui avaient lieu au Nevada et dans le Pacifique. L'exposition comporte des documents, jusque-là classés secret-défense, de la base secrète d'aviation militaire Lookout Mountain, près de Hollywood, dont les réalisateurs, cameramen et photographes étaient tenus à la plus stricte confidentialité. Entre juillet 1945 et novembre 1962, les Etats-Unis effectuèrent 216 essais nucléaires en atmosphère et sous-marins. Suite à la signature, en 1963, du traité relatif à la limitation des essais nucléaires [LTBT - Limited Test Ban Treaty] entre les Etats-Unis et l'Union soviétique, les essais nucléaires furent déplacés sous terre. Les essais devinrent alors littéralement invisibles - mais plus fréquents : jusqu'en 1992, les Etats-Unis allaient conduire pas moins de 723 essais nucléaires souterrains.

Le titre 100 SUNS fait allusion à J. Robert Oppenheimer, qui, en réaction à la première explosion nucléaire au Nouveau Mexique, cita un passage du Bhagavad-gita, le texte classique de la littérature védique : « La gloire et la splendeur étonnantes de cet Être puissant pourraient être comparées au rayonnement émis par un millier de soleils s'élevant ensemble dans les cieux... Je suis la mort qui dévore tout et la naissance des êtres futurs. » C'est par ces mots que le « père de la bombe atomique » tentait de décrire l'indescriptible.

De même, 100 SUNS montre l'indescriptible en présentant sans ambages les images crues des essais au moment de la détonation. Chaque photographie - le format des photographies ayant été changé, mais pas le contenu - est présentée avec le nom de l'essai, sa charge explosive en kilotonnes ou mégatonnes, la date et l'endroit. Les séquences d'explosion sont entremêlées d'images de témoins impressionnés, qui souvent se trouvent à proximité mortelle des explosions.

100 SUNS
est également le titre d'un livre de Michael Light, publié en six éditions en cinq langues différentes, en octobre 2003, et conçu comme une suite à l'exposition et au livre intitulés FULL MOON (1999), le premier projet d'archivage exhaustif de Light. À travers des photographies de la NASA des missions Apollo, FULL MOON réexamine les explorations lunaires habitées et le monde qu'elles découvrirent sous l'angle de la représentation et du sublime. FULL MOON a été publié et montré dans le monde entier, et l'exposition a été acquise comme œuvre permanente par le American Museum of Natural History à Manhattan.

Actuellement, Light photographie des zones urbaines et des ensembles géologiques de l'Ouest américain à partir de petits avions de location. Dans ces photographies, il aborde des sujets comme la cartographie, le vertige et l'impact des interventions de l'homme sur le territoire. Il continue à publier des livres-objets de grand format qu'il réalise lui-même ; une édition commerciale de ses photographies aériennes sera bientôt publiée.

Light a exposé aux États-Unis et à l'étranger, et son travail se trouve dans de nombreuses collections permanentes, dont le San Francisco Museum of Modern Art, le Getty Research Library, le Los Angeles County Museum of Art, la New York Public Library, le Victoria & Albert Museum in London, le Center for Creative Photography et le Museum of Photographic Arts. Light est représenté par Hosfelt Gallery, San Francisco, et Frehrking Wiesehöfer Gallery, Cologne.

En savoir plus
images

Michael Light, Apache, 2003. Photographie. © Roman Mensing / artdoc.de.

Michael Light, Huron, 2003. Photographie. © Roman Mensing / artdoc.de.