fr | de | en

Casino Luxembourg

Expositions

Olaf Nicolai, Odds and Ends, 2003. Installation in situ. © Christian Mosar.

Olaf Nicolai, Odds and Ends, 2003. Installation in situ. © Christian Mosar.

Olaf Nicolai, Odds and Ends, 2003. Installation in situ. © Christian Mosar.

4.10 — 30.11.2003

Olaf Nicolai – Odds and Ends

artiste(s): Olaf Nicolai
curateur(s): Sandra Kolten

Du 4 octobre au 30 novembre 2003, le Casino Luxembourg présente l'installation Odds and Ends de l'artiste allemand Olaf Nicolai (né en 1962 à Halle/Saale ; vit et travaille à Berlin). Odds and Ends est un espace d'éditions où sont réunies des éditions réalisées en référence directe à des projets d'exposition et des installations. Elles constituent soit le projet en lui-même, soit servent d'instructions à la réalisation de ce dernier. L'aménagement de l'installation, qui comprend papiers peints, vêtements, tapis, blocs-notes avec parfum, affiches, publications, CD-ROMs et souvenirs, etc. est actualisé et adapté à chaque nouvelle présentation. Odds and Ends est une sorte de rétrospective qui, dans un espace donné - conçu comme un intérieur privé - rend visibles des associations conceptuelles et formelles entre différents travaux.

En regroupant ces objets sous le terme « éditions », Olaf Nicolai fait référence à leur réduction à l'échelle de « modèles » en même temps qu'à leur caractère d'objets soumis à la multiplication et à la reproduction. Cette explication très générale de prime abord révèle pourtant le principe même de la démarche artistique de Nicolai. De nombreux objets de l'installation Odds and Ends représentent des instructions de réalisation ou des modes d'emploi de production. C'est le cas par exemple pour The Pirate Edition (2000), une série de patrons servant à copier et à coudre soi-même des vêtements de marque. D'autres travaux, comme le livre 30 Farben (2000), fournissent tous les éléments nécessaires à la réalisation d'une installation. D'autres travaux encore sont des projets d'exposition en miniature se présentant sous forme de « cahiers de bricolage » (Landschaft, metaphysisch und konkret, 1999).

Vu sous cet angle, on comprend mieux la relation entre l'édition et les installations de Nicolai qui existent dans un rapport de réciprocité, voire de translation. Souvent, l'artiste reproduit des modèles ou des plans existants, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux espaces de réflexion et d'action. Cette démarche révèle, d'une part, la nature « manufacturée » de l'objet en question, c.-à-d. sa qualité de produit ; d'autre part, elle rend manifestes les déplacements de sens liés au changement de contexte et à l'appropriation répétée par l'artiste.

En savoir plus
partenaires

Avec le soutien de Institut für Auslandsbeziehungen. 

images

Olaf Nicolai, Odds and Ends, 2003. Installation in situ. © Christian Mosar.

Olaf Nicolai, Odds and Ends, 2003. Installation in situ. © Christian Mosar.

Olaf Nicolai, Odds and Ends, 2003. Installation in situ. © Christian Mosar.