fr | de | en

Casino Luxembourg

Expositions

Zbigniew Libera, The Bikers, The Workers

Zbigniew Libera, Defeat on Cross-Country Race, Bush Dream

27.3 — 6.6.2004

Zbigniew Libera – Positives

artiste(s): Zbigniew Libera
curateur(s): Enrico Lunghi, Christine Walentiny

Le Casino Luxembourg présente du 27 mars au 6 juin 2004 huit photographies de la série intitulée Positives de Zbigniew Libera (né en 1959 à Pabianice en Pologne ; vit et travaille à Varsovie). Ces photographies, en noir et blanc ou en couleur, sont une réinterprétation « positive » d'icônes de l'actualité du 20e siècle. Ce n'est cependant qu'après leur publication dans la presse écrite, que Libera considère le processus de création abouti. Les Positives sont en effet des reproductions de leurs originaux publiés dans la presse. L'artiste poursuit ainsi son analyse corrosive du pouvoir de l'image et des médias. Le Casino Luxembourg présentera, entre autres, Bush Dream (2003), Defeat on Cross-Country Race (2003) et Nepal (2003).

Libera a ses origines dans la scène artistique « inofficielle » polonaise des années 1980. Parmi les œuvres de cette époque il y a Intimate rites (1984), How to train the girls (1986) ou encore Mystical Perseverance (1984). Depuis les années 1990, Zbigniew Libera s'est approprié le langage du pop art. Puisant dans le rayon des objets de la production en série, chaque œuvre de Libera est réalisée minutieusement pour ressembler à l'original. La série des Correcting devices (1994-2000) ainsi développée, ironise sur les anxiétés manifestes de notre monde démocratique/capitaliste et ses icônes, qui, depuis la fin du socialisme ont littéralement inondé la Pologne.

Lego systems
(1996) consiste en un ensemble de sept boîtes vides. Sur les boîtes sont représentées diverses scènes de camps de concentration entièrement construites à l'aide des célèbres briques en plastique. Pourtant aucune référence spécifique à la deuxième guerre mondiale ne s'y trouve. Les mêmes pièces pourraient être aussi bien assemblées pour créer autre chose. Presque toutes les pièces sont prises du stock Lego existant, suggérant que les éléments pour ces atrocités existent dans notre société et que l'histoire elle-même se répète. Tout dépend de l'imagination de celui qui les assemble. Libera veut démontrer « le danger potentiel qu'un innocent jeu d'enfant soit perverti pour se transformer en construction du Mal. » Le Jewish Museum de New York a acquis cette œuvre en 1997.

Depuis le début des années 1990, Zbigniew Libera a fréquemment exposé en Europe et aux États-Unis: au Centre for Contemporary Art Ujazdowski Castle de Varsovie en 1992, 1996, 1998 et 2000 ; Aperto '93 (Biennale de Venise) ; au Künstlerhaus Bethanien à Berlin et au Museum of Contemporary Art de Chicago en 1995 ; à São Paulo '96 ; au Jeu de Paume à Paris et au Hamburger Bahnhof à Berlin en 2000 ; au Bunkier Sztuki de Cracovie en 2001 ; et a été invité à l'exposition Mirroring Evil : Nazi imagery/recent art au Jewish Museum de New York en 2002. La série des Positives est montrée pour la première fois en dehors de son pays natal, après l'exposition à la Galerie Atlas Sztuki de Lodz.

En savoir plus
images

Zbigniew Libera, The Bikers, The Workers

Zbigniew Libera, Defeat on Cross-Country Race, Bush Dream