fr | de | en

Casino Luxembourg

Conférence

3.12.2020 à 19:00 Forum Arts, médias & société

L’image impensée, l’impensé de l’image

vidéoconférence par Marie-José Mondzain, philosophe, directrice de recherche émérite au CNRS, Paris

présentée par Nathalie Roelens et Gian Maria Tore de l’Université du Luxembourg

Pour recevoir le lien d'accès direct vers le livestream, prière d'envoyer un mail à :
kalonji.tshinza@casino-luxembourg.lu

S’il n’est de pensée qu’en vertu et en fonction de l’exercice de la parole, quelle place donner au silence des images dans la construction de la pensée ? Sont-elles en amont ou en aval des opérations de la pensée ?
Les violences récentes provoquées par la diffusion de certaines images méritent que l’on s’interroge aussi sur ce qu’il en est du pensable et de l’impensé dans notre relation aux images.

Bibliographie

Image, icône, économie. Les sources byzantines de l’imaginaire contemporain, Seuil, 1996 

Le Commerce des regards, Seuil, 2003

En vente au Casino Luxembourg :
Homo Spectator, Bayard, 2007
L’Image peut-elle tuer ?, Bayard, 2002), nouvelle édition augmentée, Bayard, 2015

Forum arts, médias et société – Saison 2
Penser les images aujourd’hui

Vidéoconférences en direct

Les images envahissent nos existences et au-delà. Avant même notre naissance, notre image existe grâce à l’échographie et persiste au-delà de notre mort grâce aux photos prises de notre vivant. Elle est captée à notre insu au quotidien, entre autres par le biais de la vidéosurveillance.
Les images documentent, apportent la connaissance et des preuves aussi. Elles sont de ce fait indispensables pour les scientifiques et la police, entre autres. Images de contrôle et contrôle par les images. Elles véhiculent de l’information, elles sont un moyen de communication en même temps qu’un moyen de persuasion et de pression. En tant qu’outil du pouvoir, elles servent la politique aussi. Les images, manipulées ou non, sont utilisées à des fins de propagande, dans la politique, dans le terrorisme… en même temps qu’elles documentent les guerres et les conflits. Images de guerre et guerre des images. Elles servent également le commerce et la publicité, évidemment. Au moins depuis que la télévision existe, elles bouleversent le sens de la présence et du lieu. Les images sont un ailleurs avec lequel nous sommes connectés. Le télétravail et les vidéoconférences en font d’ailleurs les expériences les plus récentes.

Nous vivons dans une société où nous pensons et communiquons en images, où leur flux est ininterrompu et inévitable depuis notre plus jeune âge. Pendant que vous lisez ces lignes, deux millions d’images sont en train de circuler. La prolifération des images est telle que le nombre d’images dépasse celui des regards. Nous sommes tous créateurs quotidiens d’images… ou du moins d’images mentales : elles nous font penser et exprimer.

Pourquoi avons-nous besoin des images ? Quels sont les modes de création, de diffusion et de réception des images aujourd’hui ? Leur étude n’est désormais plus réservée à la seule discipline de l’histoire de l’art. Grâce aux visual studies et à la Bildwissenschaft, les champs d’analyse se sont largement étendus.
Pour sa deuxième édition, le Forum arts, médias et société entend fournir des débuts de réponse à ces questions et des pistes pour embrasser de manière critique les images dans toute leur ampleur.

En savoir plus
partenaires

Le cycle Forum arts, société et médias est organisé en collaboration avec l'Université du Luxembourg

images