fr | de | en

Casino Luxembourg

BlackThursday

14.11.2019 à 19:00

Lèvres bleues – Dîner aux chandelles

artiste(s): Philippe Hamelin, Jean-Luc Verna

Dîner aux chandelles en présence de l’artiste et de son invité spécial, l’artiste français Jean-Luc Verna.

Lecture par Jean-Luc Verna de son texte écrit pour la pièce de danse Uccello, uccellacci & The Birds.

Le menu se compose d'un buffet préparé par la chef indépendante Isabelle Weisen (isaathome.com). 

Le menu

Apéritifs

- Bruschetta d’automne & olives taggiasches
- Crudités avec sauce au fromage blanc d’Isigny

Buffet

Buffet oriental & asiatique végétarien :
- 4-5 salades (salade de choufleur rôti aux noisettes, taboulé libanais à la grenade, 
salade de pommes de terre verte aux herbes, salade verte façon Fattoush, etc.)
- Potimarron grillé au four aux épices libanaises
- Aubergines grillées aux épices, servies avec tahin et joghurt blanc à la grenade et sumach
- 3 sortes de « dips » orientales (houmous classiques, moutabal à la coriandre, 
poivrons et piments grillés à l’ail)
- Pommes de terres au four « à l’indienne », chutney à la menthe et noix de coco
- Tofu caramélisé à la sauce soja, poireaux et ail confit
- Pain et pain au sésame maison

Dessert

- Petit buffet de desserts maison de saison


Une participation financière à hauteur de 15 euros sera demandée aux convives. Places limitées. Réservation : visites@casino-luxembourg.lu

« Comme le Casino Luxembourg m’offrait carte blanche pour la programmation du BlackThursday, j’ai souhaité faire écho à l’animation Lèvres bleues en invitant à partager un dîner aux chandelles informel et intime. En allusion au protagoniste de l’animation, qui parcourt une longue distance pour partager un moment avec des amis, j’ai invité Jean-Luc Verna, artiste français résidant à Paris. La dernière fois que j’ai vu Jean-Luc, nous étions assis à la table d’un café à Jaurès. À cette période, il était en processus d’écriture pour sa pièce de danse uccello uccellacci and the birds. Le BlackThursday est donc l’occasion de poursuivre notre conversation et de partager ses mots.


Je me souviens que le monologue de sa nouvelle création était habité – ou hanté – d’amour et d’oiseaux, deux éléments présents dans l’animation Lèvres bleues. Que ce texte soit écrit pour une pièce de danse a une résonnance particulière pour moi. La chorégraphie et l’animation sont des actes d’écriture liés puisque les deux marquent les gestes (le mouvement) dans l’espace et le temps.
J’aime l’idée que la voix de Jean-Luc se mêle à celle de Lèvres bleues et que son récit, son ombre, sa douceur et sa lumière humaine croise celle que j’ai tenté de créer synthétiquement dans Lèvres bleues. Imaginée comme une sorte de montage parallèle, cette soirée permet de vivre aux convives du dîner deux moments, avec des liens et des dissonances qui laisseront, peut-être, un souvenir mutant, entre organique et numérique. » 

Philippe Hamelin

En savoir plus
partenaires

Avec le soutien du Conseil des arts du Canada

images