fr | de | en

Casino Luxembourg

31.1.2020 à 18:30

Sitting for decades – Symposium Day 1

artiste(s): Olivier Pestiaux (BE), Guy Frisch (LU), Linnea Semmerling (DE), Ever Present Orchestra (CH), Teresa Cos (IT, UK)

18h30 – 19h30 Progression
performance du plasticien Olivier Pestiaux (BE) et du musicien Guy Frisch (United Instruments of Lucilin, LU)

La première représentation de I am sitting in a room d'Alvin Lucier a eu lieu en 1970 au Musée Guggenheim de New York sous la forme d'un concert avec haut-parleurs. En accompagnement et en synchronisation avec le son, la vidéaste Mary Lucier a projeté des photos Polaroid, ceci en une analogie visuelle de la bande d'enregistrement : une photo d'un salon a été photographiée avec le même appareil photo, la photo résultante a été photographiée à nouveau, etc.
 
Progression fait référence au processus acoustique et visuel des œuvres de Mary et Alvin Lucier. Cependant, contrairement aux Lucier, où les deux œuvres ont été créées indépendamment l'une de l'autre et ont été présentées en parallèle lors de la Première, Progression relie les aspect visuel et acoustique en les rendant dépendants l'un de l'autre. Tandis que le plasticien Olivier Pestiaux dessine une représentation graphique de la musique de Guy Frisch, ce dernierréinterprète musicalement le dessin de Pestiaux.

19h30 – 21h00 Re-re-re-recording: The Lucier method in contemporary art
conférence avec Linnea Semmerling (DE)

Née en 1989 à Hanovre (Allemagne), Linnea Semmerling est une curatrice, chercheuse et auteure basée à Bruxelles, Belgique. Elle achève actuellement son projet de doctorat Listening on Display: Exhibiting Sounding Artworks 1960s-now à l’université de Maastricht aux Pays-Bas. Semmerling est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts de l’université d’Amsterdam et a été conservatrice adjointe au ZKM | Centre d’art et de médias de Karlsruhe (Allemagne), où elle a organisé des expositions de Lynn Hershman Leeson et Ryoji Ikeda notamment. Ses intérêts en matière de conservation et de recherche portent sur les pratiques artistiques socialement engagées et sur les relations entre les technologies, les institutions et les sens.

21h30 – 22h30 Ever Present Orchestra (CH)
présentation-conférence

The Ever Present Orchestra est dédié à la présentation de l’œuvre exceptionnelle d’Alvin Lucier. L’orchestre cherche à rendre la musique instrumentale de Lucier – centrée sur l’idée de battement – accessible au plus grand nombre avec son instrumentation peu commune : quatre guitares électriques, trois saxophones, quatre violons et un piano. La présence d’éminents interprètes de Lucier tels que Stephen O’Malley et Oren Ambarchi aux côtés de musiciens classiques permet à l’ensemble de toucher un plus large public que la scène de la musique contemporaine conventionnelle.

L’orchestre, fondé par Bernhard Rietbrock lors du festival organisé à la Haute École d’art de Zurich à l’occasion du 85e anniversaire d’Alvin Lucier, tient son nom du morceau Ever Present du compositeur (2002). Son instrumentation inhabituelle lui vient de l’adaptation du morceau Hanover (2015) pour guitares électriques. Alvin Lucier soutient aimablement cette initiative, a été impliqué dans le choix du nom « Ever Present Orchestra » et a récemment composé un nouveau morceau pour l’ensemble, baptisé Semicircle (2017). 

22h30 The archive of loops: Open recording session 
performance de Teresa Cos (IT, UK) 

The Archive of Loops est une archive d'improvisations sonores, que Teresa Cos interprète et enregistre régulièrement dans son studio. Utilisant des boucles et des pédales d'effet, l'artiste génère des couches de son à travers une multitude de sources qui incluent la voix, la guitare, les percussions et les instruments trouvés, jouant avec les notions d'ordre, de désordre et de formation de mémoire collective. Chaque session est enregistrée encapsulant la pièce et les sons accidentels et est archivée sans modification. Les archives sont le matériau source des compositions qui accompagnent les films et les installations de l'artiste et se cristallisent dans des sorties annuelles. À cette occasion, Teresa Cos effectuera une session d'enregistrement ouverte des archives, qui comprendra l'échantillonnage et la manipulation en direct de la diffusion numérique de la station de radio internationale BBC.
 
 
Teresa Cos utilise des techniques d'improvisation et de réitération pour créer ses œuvres audiovisuelles qui étudient les formes actives et passives de répétition à la base des processus émotionnels et sociaux humains. Son travail propose une relecture multi-échelles de l'histoire à travers une expérience incarnée de paysages culturels et politiques, reflétant la tension entre les conditions de naissance situées et les formes de devenir nomade déplacé. Souvent imprégnée d'un sentiment de tragi-comédie, son travail interroge finalement les notions de proximité et de distance, de réversibilité du temps et d'accumulation de mémoire, telles qu'elles émergent de l'intersection de multiples lignes de temps convergentes. Les présentations de ses œuvres cinématographiques, installations et performances « live » incluent : ARGOS Center for Art and Media, WIELS Contemporary Arts Center, KANAL - Centre Pompidou, The MAC-Metropolitan Arts Center Belfast, Drodesera / Live Works Festival, bb15, Fondazione Baruchello, the14th Biennale internationale d'architecture de Venise, Q-O2 et Les Ateliers Claus.

Collection et distribution de films : ARGOS Centre for Art and Media

images